Aller vers : Vos poemes

Rémy BELLEAU (1528-1577)

Recueil : La Bergerie


Pendant que vostre main docte ...

Pendant que vostre main docte, gentille et belle
Va triant dextrement les odorantes fleurs
Par ces prez esmaillez en cent et cent couleurs,
Par le sacré labeur de la troupe immortelle :

Gardez qu'Amour tapy sous la robe nouvelle
De quelque belle fleur n'evente ses chaleurs,
Et qu'au lieu de penser amortir vos douleurs,
D'un petit traict de feu ne vous les renouvelle.

En recueillant des fleurs la fille d'Agenor
Fut surprise d'Amour, et Prosperine encor
L'une fille de roy, l'autre toute déesse.

Il ne faut seulement que soufler un bien peu
Le charbon eschauffé, pour allumer un feu,
Duquel vous ne pourriez enfin estre maistresse.