Aller vers : Vos poemes

Rainer Maria RILKE (1875-1926)

Recueil : Vergers


Arrêtons-nous un peu ...

Arrêtons-nous un peu, causons.
C'est encore moi, ce soir, qui m'arrête,
c'est encore vous qui m'écoutez.

Un peu plus tard d'autres joueront
aux voisins sur la route
sous ces beaux arbres que l'on se prête.